Action et perfection

# Modifié le 11 mars 2021@ 14:57

Pourquoi essayer d’accomplir quelque chose si tout est déjà “parfait” ? Cela est nécessaire parce qu’enfin de compte, l’illusion continue d’exercer sur nous son attractivité.

Nous devons nous donner la reconnaissance du caractère absolu de notre Êtreté. Le fait de le savoir ne représente seulement qu’une information. Cela ne la rend pas effective, active en nous. Cela n’est pas suffisant pour que nous retrouvions sa primauté, face aux convictions de l’illusion.

Si nous vivions cette perfection, déjà la question ne se poserait pas. Parce que nous refusons, celle-ci ne peut opérer. À l’instar du soleil qui se trouve caché par les nuages, elle ne parvient plus à nous prodiguer sa lumière. Pour le dire autrement, c’est comme vouloir boire de l’eau tout en gardant la bouche fermée.

À cause de notre croyance en la séparation, il peut être opportun de mêler notre esprit avec celui de Dieu. Ici, le but n’est pas de rétablir l’unité, mais d’enrayer, de démystifier notre schéma duel.
Comprendre, être convaincu que tout cela n’est que croyance, n’est pas suffisant pour déjouer l’influence qu’exerce le mythe. Souvent, il convient de s’en donner la preuve.
C’est le fait de franchir le “Rubicon,” de transgresser notre “barrière mentale” qui permettra de l’invalider. Cette preuve, il se peut que nous devions nous la redonner plusieurs fois.

Redonnez-vous l’éclat intact de l’Esprit. Regardez en lui directement.
Constatez qu’infailliblement, il n’y reste rien. Seule persiste la conscience lumineuse initiale. Contempler c’est recueillir cette persistance. C’est la laisser s’imposer dans notre esprit et sur nous totalement.

Commencez à taper et appuyez sur ENTRÉE pour RECHERCHER