Arriver jusqu’à Soi

# Modifié le 8 août 2021@ 11:12

La rencontre de Soi, avec la Source, devrait normalement être simple et naturelle. Cependant, en validant l’idée de division, nous avons permis à la dualité de prendre une ascendance. Nous nous sommes complexifiés. Dominés par une logique conceptuelle, à nos yeux l’unité, le retour en notre origine et en notre propre fondement est devenu une “quête”, une aventure pareille à un mythe.

La vérité ne s’est pas éloignée de nous, c’est nous qui, à travers notre approche mentale, nous en sommes privés. Le monde vrai est ici, mais nous ne le voyons plus. Nous ne l’abordons plus tel qu’il Est, mais comme nous le pensons.
La contemplation nous offre de changer notre perception. La rupture que nous vivons avec la vérité n’est pas d’ordre réel, mais spirituel. Elle n’est pas formelle, mais de nature symbolique.

Il n’y a pas à regagner ce qui n’a jamais été séparé de nous.

L’expression “chemin spirituel” est trompeuse. S’il n’existe pas de vraie division ni de vrai éloignement avec le vérité, il n’y a pas non plus une distance à parcourir. Il n’y a pas à regagner ce qui n’a jamais été séparé de nous. Cela apparaît seulement dans notre vision, dans la compréhension que nous en avons. C’est celle-ci qui doit être abandonnée. Sans cela, notre croyance perdurera. C’est toujours dans l’illusion, que nous chercherons, que nous estimons progresser vers l’idée de la vérité, sans réussir à la rejoindre.

Il ne sert à rien d’essayer de contempler sans préalablement changer notre regard, sans déjouer la tromperie qui donne corps à toute l’illusion. Pour se faire, nous devons entrer dans un regard neuf et authentique. Il nous faut retrouver la relation directe avec le monde réel, et non intellectuelle, conditionnée par la pensée duelle. Il nous revient de simplifier notre regard et notre esprit en nous ouvrant à la Présence et à la vérité tangible.

Beaucoup d’évidence nous est donné par le regard.

Une fois que nous avons compris cela, notre intelligence n’est plus requise afin de continuer. Celle-ci se mettra toujours au service de notre duplicité. Aussi, c’est de nous laisser rejoindre par la vérité qui nous rendra à nouveau vrais. C’est de favoriser ce lien, de nourrir la relation avec elle, qui devrait être notre priorité. Sans cela, nous ne recevons pas la force du vivant qui nous garde éveillés.

En matière de développement spirituel, il nous faut “comprendre” de la même façon que nos yeux voient spontanément le monde. Beaucoup d’évidence nous est donné par le regard. Le fait de mettre notre conscience dans nos yeux est puissant et libérateur. Cela a pour conséquence qu’elle ne se trouve plus conditionnée par le voile du mental. C’est-à-dire par tout ce qu’il raconte.

La vérité se montre sans condition et nous ne la regardons pas.

En fait, tout est accompli et parfait. Aussi, nous ne devrions pas en faire de trop. Ce n’est pas que je veuille vous décourager. Mais, rappelez-vous que c’est notre aspect illusionné, notre ignorance qui ne voit pas que tout est offert et disponible, qui veut trouver et se mettre “en quête”. Alors sortez la tête de vos idées trompeuses et regardez ici le monde et cet instant présent. La vérité se montre sans condition et nous ne la regardons pas. Par contre, nous espérons et cherchons le fantasme d’une vérité qui n’est ici, qui n’existe que dans notre imagination.

Start typing and press Enter to search