Nature primordiale

# Modifié le 4 octobre 2021@ 9:42

La Source est la Présence initiale, est l’État par défaut. Celui-ci ne dépend pas de nous. C’est nous qui en dépendons.
N’essayez pas de le chercher, de le fabriquer ou de le maintenir. Sans lui, vous ne seriez pas là. C’est l’illusion par son discours et son action qui veut se donner une importance. Aussi, ne vous laissez pas influencer et tromper. La Conscience fondamentale ne résulte ni ne peut être conditionnée par aucune théorie, aucune manipulation.

En nous, il existe une Présence, une conscience qui est spontanée et qui vient avant tout. En quelque sorte, il s’agit de notre “État par défaut”, de notre “Êtreté fondamentale”.
C’est à l’image de notre nudité que nous recouvrons de vêtements. Où que nous allions, quoi que nous fassions, vivons, cette nudité nous accompagne. Nous l’oublions parce que le plus souvent elle est cachée par différents habits.

Invariablement la Nature primordiale, l’Esprit premier se trouve avec nous. Il ne se cache pas. Il n’exige aucune contrepartie pour nous apparaître.

La nature véritable de notre esprit est semblable à la nudité du corps. Rien de ce que nous entreprenons dans l’illusion n’est possible sans la base élémentaire qu’elle représente.
Aucune de nos actions positives ou négatives n’a d’effet sur elle. Le mérite ou le démérite que nous ressentons ne résulte que du jugement que se porte l’illusion à elle-même.

Invariablement la Nature primordiale, l’Esprit premier se trouve avec nous. Il ne se cache pas. Il n’exige aucune contrepartie pour nous apparaitre. Si nous ne le voyons pas, ne le reconnaissons pas, c’est parce que nous le travestissons constamment de pensées, d’idées et d’histoires.
Cette simplicité fondamentale attend seulement que nous lui permettions d’être visible. Comme le silence resurgit lorsque nous cessons de parler et de faire du bruit. Le silence non plus ne disparait pas. Il se trouve seulement caché par les sons. Le fait de nous taire permet seulement de le rendre évident.

Le fait d’accueillir le silence en nous, c’est simplement autoriser notre simplicité première, notre “Esprit par défaut”.
Écoutez-le… Effacez-vous. Découvrez comment, il est omniprésent, comment il devient tangible et vôtre, dès que vous lui laissez la place. L’illusion n’a pas à en faire un but particulier ni son hobby. Elle a à admettre qu’elle n’est qu’une conséquence et non la cause. Elle doit s’oublier en sa nature, confiante qu’elle représente une expression, une incarnation directe de la Source.

Commencez à taper et appuyez sur ENTRÉE pour RECHERCHER